Dans les bras de Jannette

Je me souviens toujours de ton odeur quand tu me prenais dans tes bras, de ta tendresse et de ta douceur infinie. Une odeur rassurante que je n’oublierai jamais. Je me souviens de l’odeur du jasmin, mélangée à l’odeur de ton café, dans ta véranda. Je me souviens de ta vigne que tu aimais tant, de ton chat gris et de tes châles blancs en crochet…

La vigne… Oh, ces feuilles et ces branches majestueuses… Elle semblait tellement ordinaire quand on passait en dessous pour rentrer chez toi. Mais, elle n’a rien d’ordinaire. Elle est la source de cette vibration exceptionnelle de joie et de tendresse qui traverse les narines, le coeur et le corps pour adoucir l’âme qui saute de bonheur à l’idée de te rencontrer, de partager avec toi, ses joies et ses tristesses.

Je me souviens du mouvement de tes doigts dans mes cheveux. De tes caresses et de tout l’amour qui émane de ta présence. Je me souviens de tes mains chaudes sur mes pieds et mains pour les réchauffer… et de mes larmes quand on arrivait chez toi si je découvre avoir oublié une partie des vêtements de ma Barbie dans le train.

Je me souviens de toi me consoler, puis m’emmener dans ta chambre magique – la caverne d’Ali Baba, ouvrir les tiroirs remplis de tissus de soie, de tissus brodés, de toutes les couleurs et me demander de choisir… Je me souviens de toi, installée devant ta machine Singer, coudre des nouvelles petites tenues pour ma Barbie…

Je me souviens de ta tombe au bord de la mer, de ton prénom gravé sur le marbre, de l’odeur de la végétation, des bruits des vagues… Et de la vibration éternelle de ta voix gravée dans mon coeur.

Source de l’Image Mise en Avant

Fedia / Mon Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment